Search

You searched for: Publishing Institution Cultures Conflits Remove constraint Publishing Institution: Cultures Conflits Publication Year within 3 Years Remove constraint Publication Year: within 3 Years
Number of results to display per page

Search Results

  • Author: Julien Jeandesboz
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Officiellement lancée par une communication de la Commission européenne en mars 2003, la PEV se propose de traiter des relations entre l'UE et l'ensemble des espaces géographiques et politiques qui lui sont contigus. Elaborée principalement au sein des arènes communautaires, et notamment par les professionnels de la gestion des relations extérieures communautaires, elle entérine pourtant l'intégration d'un discours sur la menace dans la conduite des relations avec les pays du voisinage, et place la gestion des insécurités au cour de ses priorités. Nous nous proposons d'explorer ce paradoxe apparent au travers d'une reconstruction de la genèse de la politique de voisinage, qui met en relation les discours autorisés produits sur le voisinage depuis janvier 2002, et les usages de ces discours dans les pratiques des agents chargés de l'élaboration de la PEV.
  • Author: Thierry Balzacq
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: La politique européenne de voisinage (PEV) est un dispositif intégré, particulièrement ambitieux, de politique étrangère. Son but principal est de s'assurer que les frontières externes de l'Union européenne (UE) n'entravent les échanges commerciaux, la coopération régionale, les interactions sociales et culturelles. Les processus de la PEV combinent donc, d'un seul tenant, les trois piliers de l'Union
  • Author: Thierry Balzacq
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: L'élargissement de décembre 2004 a soulevé, pour l'UE, des questions stratégiques redoutables. Comment canaliser – et endiguer – les aspirations des uns et des autres à l'adhésion, sans compromettre la qualité des relations qu'elle souhaite entretenir avec les nouveaux Etats voisins ? Comment, dans ces conditions, construire une communauté de sécurité pluraliste à l'intérieur de l'espace de l'Union, sans que les voisins ne se sentent exclus ou – ce qui charrie des conséquences similaires – menacés ? Enfin, comment impliquer ces derniers dans la gestion des questions cruciales pour l'UE (immigration illégale, crime organisé, terrorisme, énergie) sans que cela ne soit vécu comme de l'ingérence ? De telles questions ne sont évidemment pas neutres par rapport à l'idée plus ou moins précise de ce que l'UE voudrait être, bien qu'elles ne se confondent pas avec elle. En effet, pour le dire autrement, l'élargissement n'a pas fait qu'intégrer de nouveaux Etats-membres, elle a aussi eu pour résultat immédiat d'instituer des lignes de séparation inédites et, par la suite, de porter les frontières externes de l'Union, à l'Est essentiellement, au contact d'une constellation de voisins jugés différents du point de vue économique, social et politique.
  • Political Geography: Europe
  • Author: Ruben Zaiotti
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: La sécurité est un élément central de la Politique européenne de voisinage (PEV), une initiative récente de l'Union européenne à l'attention des pays qui, depuis la dernière vague d'élargissement de l'Union, se trouvent désormais aux frontières extérieures de l'Europe 1. L'objectif affiché de la PEV est en fait d'établir, autour des bordures de l'Europe, un « "cercle d'amis" – caractérisé par des relations étroites et pacifiques fondées sur la coopération 2 ». En d'autres termes, l'Europe rêve de la création d'une « communauté de sécurité 3 » pan régionale. Pour y parvenir, la PEV s'est dotée d'une série de mesures ayant pour but de protéger l'UE et ses voisins de menaces communes comme le terrorisme, l'immigration clandestine et le trafic de stupéfiants. Ces mesures sont toutefois présentées comme corollaires à la principale motivation qui voudrait que la PEV garantisse que cette communauté de sécurité devienne une réalité, notamment la promesse faite aux voisins de leur offrir un accès élargi au marché commun.
  • Political Geography: Europe
  • Author: Sarah Wolff
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Au lendemain de la fin de la Guerre froide, les phénomènes de la « déterritorialisation » des menaces ainsi que de la reconceptualisation de la notion de frontières accompagnaient une transformation du concept de sécurité européenne. La globalisation et la transnationalisation des menaces ont en effet provoqué une altération progressive des notions de frontières intérieures et extérieures. Les frontières contemporaines, produit de constructions sociales et de cadres cognitifs, sont le résultat de l'émergence de nouvelles communautés sécuritaires qui dressent de nouvelles frontières entre « insiders » et « outsiders » Les entités géographiques comme l'Europe définissent leurs frontières selon leur propres perceptions et pratiques sécuritaires. Cela a conduit à l'apparition de nouveaux discours qui « ne font plus la distinction entre sécurité intérieure et sécurité extérieure », et se caractérisent par une vision large de la notion de sécurité, y incluant les questions énergétiques, les droits de l'Homme, les questions migratoires mais également le crime organisé.
  • Political Geography: Europe
  • Author: Olivier Cahn
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Procéder à l'étude d'une décision de justice cinq ans après qu'elle a été rendue ne fait pas sens a priori . Cependant, deux motifs justifient de passer outre cette réserve. En premier lieu, un ouvrage publié récemment contient une anazlyse de cet arrêt qui confirme que, faute pour ce dernier d'avoir jusqu'à présent fait l'objet d'un commentaire par la doctrine française, l'appréhension de son apport et de ses implications demeure largement erronée En second lieu, et de manière plus déterminante, envisagée dans une perspective contemporaine et à la lumière d'éléments récents, il apparaît que cet arrêt présente une actualité pro- pre à alimenter, non la polémique, mais bien la réflexion. Il participe en effet d'une critique du traitement réservé par l'institution judiciaire française à l'acti- vité des services de police qui conserve sa pertinence et son acuité.
  • Political Geography: Europe
  • Author: Rayan Haddad
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Une analyse relationnelle axée sur les logiques d'action concurrentes d' Al Qaïda 2 et du Hezbollah peut de prime abord surprendre le lecteur méconnaissant la scène moyen-orientale. Les deux parties, malgré leurs distinctions identitaires (et pas n'importe lesquelles puisque la division « sunnite / chiite » est un peu partout présentée comme la « clef de voûte analytique » d'un Orient finalement bien compliqué...), ne relèvent-elles pas finalement d'un même phénomène d'islamisme radical décrié par un grand nombre de médias contemporains ? L'approche peut de même provoquer un froncement de sourcils chez ceux qui connaissent mieux la géopolitique régionale. Malgré la similitude parfois de leur mode de violence opérationnel (« kamikaze »), la mouvance salafiste jihadiste n'est-elle pas la manifestation d'une contestation fanatique et déterritorialisée de l'ordre mondial, alors que le « parti de Dieu » s'inscrit dans l'optique de la libération (« légitime ») d'un territoire national ? Comment dès lors parler de concurrence ? Les deux parties n'ont pas les mêmes référents idéologiques (khomeynisme / salafisme), pas la même définition de leur champ d'action ni – par conséquent – la même hiérarchisation (effective et non rhétorique) de l'ennemi (Israël dans un cas, les Etats-Unis et l'Occident dans l'autre), pas les mêmes valeurs jihadistes (illégitimité / légitimité de prendre pour cible des civils occidentaux), pas la même organisation structurelle (fortement centralisée / décentralisée), et ne s'adresseraient pas a priori à un même public islamiste (localiste ou régionaliste d'une part, transnational de l'autre). En réalité, bien qu'elle soit virtuelle et à distance, l'objet de cet article est de montrer qu'il y a bel et bien dans certains cas concurrence idéologique entre le Hezbollah et Al Qaïda au niveau de la captation des cours et des esprits d'une audience panislamique mondiale, conduisant (peut-être parfois) à une logique de mimétisme, mais surtout à des stratégies de distinction entre les deux parties. Cette concurrence a pour toile de fond un contexte moyen-oriental où les sentiments anti-impérialistes battent son plein, et où l'on observe un processus de réactivation d'identités religieuses transfrontalières questionnant la légitimité de l'ordre régional. Nous proposons de présenter tout d'abord les contextes respectifs d'émergence des contestations khomeynistes et salafistes jihadistes.
  • Political Geography: Afghanistan
  • Author: Miriam Perier, Jill Magid
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: « Mon intérêt s'est alors tourné vers les caméras comme représentations. De pouvoir ? De sécurité ? Etaient-elles des outils ou bien simplement des gargouilles ? J'ai commencé à les observer comme des ornements architectu- raux et à les traiter comme tels. Après avoir recouvert de bijoux certaines des caméras situées près de mon studio et constaté que, avant cela, personne dans le quartier n'avait remarqué leur présence, j'ai voulu poursuivre cette expérience. J'ai alors contacté le bureau central de la police d'Amsterdam pour savoir si je pouvais ornementer les caméras sur leurs façades. Ils refusèrent net toute relation de travail avec une artiste. J'ai alors créé mon entreprise, System Azure, et suis revenue vers eux avec la même proposition. Ils ont accepté et, de fait, ils m'ont embauchée : " Jill Magid Head Security Ornamentation Professional of System Azure " »
  • Author: Christian Olsson, Pauline Vermeren
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Au-delà des discours souvent standardisés et galvaudés sur les « nouvelles missions » militaires en opération extérieure (« Opex ») de « paix » ou de « stabilisation », ce numéro de Cultures Conflitsse propose de déplacer le regard sur ces pratiques internationales de coercition pour les éclairer par un certain nombre de problématiques historiques, politiques et sociologiques plus larges. Ce « décentrement » du regard découle ici de trois constats.
  • Topic: War, Military Strategy
  • Author: Thomas Lindemann
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures Conflits
  • Institution: Cultures Conflits
  • Abstract: Lorsque l'armée américaine prend, le 9 avril 2003, le contrôle de Bagdad, rien ne laisse présager qu'elle deviendra l'ennemi de la population irakienne. Si les troupes américaines ne reçoivent pas l'accueil triomphal espéré, leur présence est pour autant saluée par de nombreux Irakiens dans l'espoir d'éviter le retour du régime baasiste. Ils sont convaincus que leur « sort ne peut que s'améliorer après des années de souffrance ». Quatre ans plus tard, le bilan de l'action américaine semble pour le moins mitigé : des milliers de soldats ont été tués, les attentats contre les forces armées américaines et le régime en place sont devenus quotidiens. En outre, des cas de torture et de mauvais traitements mettant en cause des soldats américains sont apparus au grand jour. Même les observateurs les plus optimistes n'imaginent pas que les violences civiles pourraient rapidement cesser.
  • Topic: Population
  • Political Geography: Canada